Analyse sur des isolations multicouches

Quel que soit le secteur, la couche d’isolation d’un dispositif est un des éléments de très haute importance car elle permet de limiter au maximum les échanges thermiques et donc participe activement à sa préservation.

Cette information est d’autant plus valide dans le domaine spatial où la technologie fonctionne en quasi-exclusivité à base d’échanges radiatifs , induisant des augmentations de température pouvant endommager le matériel.
Il est donc essentiel de pouvoir limiter ces augmentations en utilisant des isolants multicouches, par exemple constitués de plusieurs feuilles d’isolant aluminisé séparées par des couches de tulle pour limiter le contact entre chaque feuille d’isolant aluminisé.

Isolant multicouche
isolant satellite
Ces isolants multicouches peuvent présenter comme ici une dégradation prématurée de la première couche.
Un de nos clients a fait appel à notre laboratoire pour un problème de la sorte:
Un de leur lot de fabrication présentait un défaut à sa surface, la première couche de couleur dorée semblait s’effriter.

Nous avons donc procéder à différentes analyses pour trouver l’origine de cette dégradation, en comparant un échantillon de produit fini conforme avec un non conforme.
Afin de vérifier la tenue mécanique des isolants nous avons effectué un test de résistance à l’azote, ainsi que des analyses structurelles par GCMS et Pyrolyseur/GCMS pour identifier les matrices organiques extractibles au sein de l’échantillon et identifier les matrices polymériques/organiques de l’échantillon.
Les échantillons ont été préparés au préalable par le biais d’une extraction solide/liquide dans un solvant adéquat puis lavés dans le but d’obtenir une dorure complètement lisse et sans trace visible à l’œil nu.
Lors de l’analyse structurelle par GCMS des traces de tétradécane ont été relevées, provenant probablement d’huiles aliphatiques en présence lors de la conception ou le transport de cet isolant.
Concernant l’analyse par Pyrolyseur/GCMS, nous avons pu remarquer une quantité plus élevée de siloxane PDMS dans l’échantillon non conforme, qui proviendrait probablement d’une huile de silicone.
Nous avons également relevé la présence de traces de matrices acryliques, probablement dû à la présence d’adhésifs.
Le test de résistance à l’azote quant à lui n’a révélé aucun dysfonctionnement ni dégradation du matériau.

identification composés
L’analyse et la comparaison des compositions des isolants multicouches conformes et non conformes ont permis de mettre en relief une potentielle pollution due à une fuite lors de l’assemblage, du transport ou du stockage de cet isolant, ainsi que la probable origine de celle-ci, permettant à notre client de remédier à son problème de non-conformité.

Grâce à son parc analytique complet, le laboratoire POLYMEX est en mesure d’analyser les isolants de vos satellites et à identifier les raisons de l’apparition de certains défauts ou dysfonctionnement.

Autres exemples issus du domaine de l'aéronautique :

Identification de particules inconnues sur un circuit imprimé par MEB-EDX

Identification de particules inconnues sur un circuit imprimé par MEB-EDX

En savoir plus

Analyse de Gazole et kérosène

Analyse de Gazole et kérosène

En savoir plus

Isolants multicouches

Isolants multicouches

En savoir plus

Stœchiométrie d’un adhésif époxy bicomposant

Stœchiométrie d’un adhésif époxy bicomposant

En savoir plus